top of page

Analyse de publicité : La Prévention Routière


Cette publication est le fruit d'un travail scolaire. Il ne s'agit en rien de critiquer une marque ou un produit, mais simplement de montrer la façon dont on peut apprendre à décrypter le fonctionnement de la publicité : c'est une des voies éducatives pour se former à l'Esprit critique.






L’image montre un accident de voiture avec un marquage au sol représentant les corps de deux personnes mortes dans une position semblable à celle de deux individus dansants sur une piste de danse. Une poubelle, des débris de voiture dont des morceaux de carrosserie, des éclats de verre, une plaque d’immatriculation, des rétroviseurs ainsi qu’un pneu jonchent le sol à proximité de nos deux silhouettes. Des lumières rouges et bleues se reflètent sur les morceaux de verre et de métal et illuminent encore plus fortement le haut de la scène tandis que le bas de l’image est plus sombre.

Les jeux de couleurs et de lumières font référence d’une part aux lumières des voitures de police-secours cachées dans cette vue en plongée se focalisant sur ces deux corps et d’autre part les reflets sur les jantes du pneu sont semblables à celle d’une boule disco, symbole des soirées festives, et les éclats de verre à des paillettes scintillantes.

Au vu de ses éléments, la publicité nous fait comprendre qu’il ne faut pas adopter une attitude festive (le manque d’attention sur les éléments environnants est probablement ce qui est visé ici) lorsque nous sommes sur la route car elle peut provoquer des accidents mortels. Elle joue sur l’absurdité de la situation et des éléments la composant (la coïncidence de bons jeux de lumière ainsi que sur la posture des cadavres) et donc sur l’absurdité du comportement conduisant à celui-ci.

Cette position loufoque des corps laisse place à une ambiguïté qui n’a pas réellement lieu d’être : était-ce les personnes à bord du véhicule ou des piétons ? Qu’importe, c’est le comportement prohibé qui est mis en cause. La boîte de nuit s’est ramenée sur la route alors qu’elle ne devait pas y être.

Elle s’adresse bien évidemment à un public jeune et fêtard qui est le plus susceptible d’adopter ce comportement dangereux sur la route. De plus, par cette représentation faite de la mort, cette publicité choque par le mauvais goût sur un thème sensible pour beaucoup, chez qui il est interdit de jouer avec la mort et la dignité des décédés. Et c’est précisément l’objectif de cette publicité de choquer pour qu’on n’oublie pas le message qu’elle délivre.

Ce message de prévention, reprenant les codes du marquage de la route dans sa police d’écriture, est comme toujours dans les campagnes de prévention routière à l’impératif, car il n’est pas question de s’interroger sur le fondement ou non du message, mais il s’agit plutôt de suivre à la lettre les consignes de sécurité. Notre bon sens a été titillé visuellement sur l’invraisemblance de la scène, il est temps de le mettre en action en suivant ce message.

Par Stuart BENOLIEL




Affiche disponible sur :



Comentarios


bottom of page