top of page

Compotes : vous avez été victime de ce cartel





Depuis 2010, différents fabricants de compotes se sont rassemblés pour mettre en place un plan visant à augmenter les prix de vente des compotes auprès de leurs clients en se coordonnant sur la hausse des prix, à se mettre d’accord sur les discours justifiant ces hausses et à se repartir les volumes et les clients.




Les fabricants vendent leur compote principalement à la grande distribution où une partie des produits est vendue sous des marques comme par exemple Pom’Potes ou Andros et l’autre partie est vendue sous les marques des enseignes de la grande distribution. Les deuxièmes clients principaux des producteurs de compotes sont les distributeurs spécialisés en « restauration hors foyer », ils achètent la compote pour ensuite la fournir à des établissements d’hébergement comme les écoles ou les maisons de retraite et pour la restauration collective comme dans les restaurants, les hôtels ou bien les hôpitaux.




L’existence de ce cartel a été donnée à l’Autorité de la concurrence en 2014 par le groupe néerlandais Coroos qui faisait partie du cartel. Il a fait ce choix pour solliciter le bénéfice de la clémence qui permet, sous certaines conditions, aux entreprises ayant participé d’obtenir une exonération totale ou partielle de sanction financière. Grâce à cela, le groupe a obtenu une exonération totale de la sanction.




Après 5 ans d’opérations de visite et de saisie dans les différentes entreprises, la sanction est tombée en décembre 2019 et elle s’élève à 58,3 millions d’euros répartie entre les différents producteurs.




Encore aujourd’hui, cette sanction a un impact sur le prix des compotes. Plusieurs événements climatiques ont fait diminuer la production de pommes de 18 %. Donc, le prix des pommes augmente, ce qui pénalise les fabricants de compotes, car certains ont du mal à suivre la hausse de prix et la sanction. Malgré cela, le marché va continuer d’exister en France, car la compote est un moyen simple pour éviter le gaspillage.



Par Maël CHAUMETTE



Source :


https://www.leparisien.fr/economie/consommation/le-cartel-des-compotes-condamne-a-58-3-millions-d-euros-d-amendes-18-12-2019-8219874.php

https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/une-penurie-de-pommes-met-la-compote-made-in-france-sous-pression-1270732

Posts récents

Voir tout

Dans un article précédent, que nous vous conseillons de lire avant celui-ci, nous avons abordé la stratégie géopolitique de la Turquie est sa viabilité. Étant donné l’emplacement géostratégique assez

bottom of page