top of page

Kaliningrad - Un regain de tensions depuis les années 2000




L'Union européenne s'inquiète de l'écart de développement entre elle et ce territoire. Cela pourrait provoquer des instabilités dans la région. Le PIB de Kaliningrad est très faible, de même que le niveau d'investissements, le chômage est élevé. Une trop grande différence de niveau de vie engendre de la criminalité et des trafics. Les problèmes de pollution sont également majeurs, à cause de systèmes d'assainissement vétustes et d'activités industrielles.

De son côté, Moscou veille à museler toute initiative d'autonomie de ce territoire au niveau politique en interdisant par exemple un parti minoritaire qui militait pour plus d'autonomie économique. Une attirance économique envers l'UE qui inquiète la Russie.

En 1999, la Russie mène une très importante opération militaire à Kaliningrad en ne prenant pas le soin d'avertir les pays voisins. Le but de cette opération est de se préparer à une attaque de l'OTAN. Quelques années plus tard, les Etats-Unis installent un bouclier anti-missile dans plusieurs pays d'Europe centrale, en particulier en Pologne. Moscou réagit en déployant à Kaliningrad de nouveaux missiles d'une portée de 500 km et pouvant transporter des armes nucléaires.

À partir des années 2010, l'Europe et la Russie s'affrontent sur le terrain diplomatique pour gagner en influence sur les pays situés entre la Baltique et la mer Noire. La tension monte encore d'un cran lors de l'annexion de la Crimée en 2014. Le nombre de soldats est en constante augmentation dans la zone de Kaliningrad, aussi bien du côté russe que de celui de l'OTAN.



Par Ludovic DENEUVILLE

Commenti


bottom of page