top of page

L'Imaginaire de Sirennes : Le logo est un langage





Pour faire connaître et reconnaître son projet, toute marque a besoin d'une identité visuelle : un logo. Sirennes, le festival des cultures de l'imaginaire a le même besoin. C'est pourquoi, plutôt que de faire appel à une équipe professionnelle, l'équipe d'organisation a fait appel à des étudiants en Design graphique de la MJM, école d'art et des métiers de l'image, à Rennes. L'intérêt pédagogique était évident : permettre à ces étudiants de faire l'expérience d'un projet professionnalisant, avec ses contraintes de temps (travailler dans l'urgence), ses nécessaires remises en cause (être à l'écoute des demandes de modification d'un client), ses enjeux de compétition (comme dans un concours, un seul candidat ou une seule équipe l'emporte à la fin). L'équipe d'étudiants portée par Sonia Ruf, directrice de la MJM de Rennes et Gilles Jocelin, enseignant expérimenté au contact des élèves, a choisi de relever le gant et de fournir à Sirennes SON logo.



La direction artistique de Sirennes a donc élaboré un " brief " détaillant les attentes des organisateurs, véritable défi à relever par les binômes concurrents. Ce bief contenait les demandes suivantes :


  • Elaborer un logo qui représente la diversité de la culture de l’imaginaire = Fantasy, Science- Fiction, Fantastique.

  • Justifier si le logo doit découper ou accoler les deux parties du nom : Si Rennes ou Sirennes ?).

  • Marquer l'attachement du projet au local, à Rennes, la Bretagne.

  • Exploiter de possibles inspirations : Alien, Lovecraft, Dune, le mythe arthurien.

  • Le logo doit être condensé, ramassé, compact.

  • Il doit être compatible avec celui de Rennes2 pour permettre une communication conjointe des deux structures.

  • Le logo doit être corrélé à l’affiche du festival Sirennes 2023 et devra être compatible avec de futures affiches du festival.

  • Le logo fera l'objet de choix qui devront être défendus devant les demandeurs.


Pour répondre à ces attentes précises, les étudiants concernés ont dû organiser leur travail avec méthode et préparer leur présentation. Considérant que leurs travaux étaient remarquables et pouvaient permettre de mieux saisir leur métier si particulier, nous publions leurs documents afin de les mettre à disposition des lecteurs.



Ronan CHEREL



Kommentare


bottom of page