top of page

Les îles Senkaku, rétrospective d’un conflit de longue date






Depuis 1895, le Japon et la République populaire de Chine s’écharpent autour de la revendication d’un petit archipel inhabité d’une superficie de 7 km2 : les îles Senkaku (pour les Japonais) ou Diaoyu (pour la Chine), 8 îlots qui sont à l’origine d’un conflit majeur entre les 2 plus grandes puissances asiatiques. Rétrospective d’un conflit de longue date.

Situées en mer de Chine orientale, les îles Senkaku sont intégrées au territoire nippon en 1895 à la suite de la victoire japonaise lors de la Première Guerre sino-japonaise. Cependant, en 1945 le Japon perd le contrôle de ces îlots après la défaite nippone lors de la Seconde Guerre mondiale au profit des Etats-Unis. C’est en 1971 que les îles Senkaku deviennent le centre d’un conflit territorial entre les différentes puissances asiatiques puisque les Etats-Unis restituent au Japon plusieurs territoires dont les îles Senkaku mais sans les nommer directement. De son côté, le Japon revendique ces îles comme étant une part historique de son territoire. La République populaire de Chine quant à elle revendique ces îles comme faisant partie du territoire de Taïwan (territoire lui aussi revendiqué) et réclame donc autorité sur ces îles. Depuis les années 2000, les tensions entre le Japon et la République populaire de Chine s’accentuent autour des îles Senkaku avec de nombreuses intrusions de navires chinois dans les eaux territoriales japonaises.




Initialement vu comme un conflit historique, le conflit territorial des îles Senkaku pose avant tout des questions économiques. En effet, les enjeux économiques autour des îlots sont nombreux pour les différentes puissances asiatiques notamment car ces îlots possèdent un potentiel économique fort lié aux ressources naturelles de la zone. Le contrôle de ces îles possède un intérêt pour les différents pays car il permet la revendication d’une zone économique exclusive pour son propriétaire. D’un côté, les îles Senkaku sont convoitées pour les riches ressources halieutiques qu’elles possèdent, mais ce qui semble être devenu la priorité des puissances en action est le potentiel en hydrocarbures naturels (gaz et pétrole) des îles. Bien que la Chine possède sur son territoire continental de vastes réserves en hydrocarbures, ceux-ci restent une ressource stratégique rare et possédant un intérêt majeur notamment dans le contexte géopolitique actuel où certains pays souhaiteraient limiter leur dépendance aux hydrocarbures provenant de Russie. De son côté, le Japon a besoin de ces hydrocarbures car le pays n’est pas auto-suffisant et importe en quasi-totalité son énergie. Les îles Senkaku offrent au Japon la possibilité de sortir de sa dépendance énergétique qui s’est accentuée depuis quelques années avec la fermeture de plusieurs centrales nucléaires à la suite de l’incident de Fukushima.



En somme, les îles Senkaku constituent un territoire avec une histoire particulière et des ressources stratégiques qui les ont placées au centre d’un conflit territorial entre les 2 plus grandes puissances asiatiques.



Par Loïc BOMO


Comentarios


bottom of page