top of page

Revue Mediaparks N°6 - Mémoire plurielle



Les moins de vingt ans ont-ils une mémoire ? Comment se forge-t-elle ? Autour de quels imaginaires,de quels enseignements, de quels vécus, intimes ou universels ? En s’intéressant à la mémoire,ce nouveau numéro de Médiaparks conduit chacun d’entre nous à fouiller dans ses souvenirs.À s’intéresser au passé pour mieux comprendre le présent et inventer l’avenir. Car c’est tout cela, la mémoire : une formidable réserve de connaissances,de sentiments, de révoltes et d’enthousiasme.


Qu’on en juge au fil de ces pages :

on y évoque pêle-mêle la Commune de Paris, le souvenir des tranchées de la Grande Guerre, l’intimité d’une histoire familiale, le destin de personnalités plus ou moins célèbres, une réflexion sur ce qu’est un héros ou un traumatisme. La mémoire, pour un adolescent, se nourrit davantage par les savoirs transmis ou appris que par les expériences vécues. La vie se chargera, au fil des ans, de tisser son lot de faits marquants qui formeront à leur tour une histoire personnelle en résonnance avec le monde en marche.


Pourtant, dès le plus jeune âge, on peut être marqué durablement par des situations ou des rencontres. De celles qui laissent une trace indélébile, par leur beauté ou leur violence. Au collège Rosa Parks, certains élèves possèdent déjà cette mémoire, parfois douloureuse, des exils et des recommencements. La force d’une communauté humaine, c’est précisément de savoir partager ces héritages, de les transformer en un bien commun qui fasse société. Journaliste et coprésident du Club de la Presse de Bretagne, je suis heureux d’avoir croisé la route de Ronan Chérel et du collège Rosa Parks de Rennes. À travers Médiaparks, la revue des 4es et Boîte de Com’, l’entreprise coopérative des 3es, les élèves disposent de formidables outils pour comprendre le monde et exercer leur curiosité. En témoigne la très belle exposition consacrée à celle qui a donné son nom à leur établissement, la défenseure des droits civiques Rosa Parks, et qui a été présentée en mai lors de la semaine « Rennes au pluriel ». Ce qui est formidable, c’est qu’ici, les belles expériences sont offertes en partage. Chacun peut venir proposer ou recevoir, échanger, enrichir et s’enrichir.Le travail mené pour la rédaction de ce nouveau Médiaparks mérite aussi d’être salué, tant pour sa qualité d’écriture que pour la mise en page originale qui fait de cette revue bien plus qu’un fanzine de collège.


En offrant à chacun la possibilité de raconter le monde ou d’exprimer ses convictions, cette aventure éditoriale va marquer les élèves durablement, davantage peut-être qu’ils ne le pensent aujourd’hui. Qui sait si dans quelques années, certains d’entre eux ne se découvriront-ils pas une vocation de journaliste, de passeur d’histoires et de créateur de liens grâce à cette première immersion dans le grand bain d’une rédaction ? Alors, devenus adultes à leur tour, ils se souviendront, sans nostalgie, mais avec émotion sans doute, de ces années fondatrices dans un collège rennais, qui leur ont ouvert les yeux et le coeur sur l’immensité du monde et la complexité de ses enjeux.


La fabrique de la mémoire ne s’arrête jamais. À Rosa Parks, elle fonctionne déjà à plein régime pour donner des repères durables à des élèves riches de talents pluriels.


Xavier Debontride et Yann Renault



MP 6
.pdf
Télécharger PDF • 44.49MB

Comments


bottom of page